Description

Damien Saez, né le 1er août 19771 à Saint-Jean-de-Maurienne en Savoie, d’un père espagnol et d’une mère algérienne2, est un auteur-compositeur-interprète, instrumentiste et poète français.

Influencé notamment par le groupe Noir Désir, Damien Saez se réclame surtout de Jacques Brel, de Barbara, de Léo Ferré et de Georges Brassens. Saez admire Charles Baudelaire et il a fait référence à plusieurs films tels que Les Enfants du paradis de Marcel Carné.

Dès les premiers albums, Damien Saez a fait part dans ses textes de ses engagements militants ; il exprime un très fort rejet de la société marchande et de la politique occidentale en général. Il écrit dans une lettre postée sur son site à la suite de la censure de l’affiche de son dernier album J’accuse (2010)3. Lors d’une interview sur la radio France Inter, le 15 octobre 20124, il exprime cependant ne pas se considérer comme un artiste engagé. Pour lui, « Il faudrait recréer un vocabulaire. Je ne peux pas dire extrême gauche parce que quand j’entends quelqu’un parler de « travailleur », je ne peux pas m’associer rien qu’à cause du mot. Pour moi, le meilleur système serait celui de partage, peut-être moins extrémiste qu’il a pu être dans le bloc de l’Est. Je me sens à gauche, extrêmement – j’aurais tendance à dire « communiste » dans les textes – en sachant qu’il faudrait changer le mot. Il faut la même idée mais avec le vocabulaire d’aujourd’hui5. »

Il est le gérant de la société 16.ART qui est son propre label depuis 2002